Choisir ses collants selon sa morphologie

La règle numéro 1, c’est de choisir ses collants selon sa silhouette et non en fonction du style que l’on veut avoir. Par exemple, on voit beaucoup sur les podiums et dans les magasines des collants de couleurs vives et pourtant ils ne vont pas à tout le monde. La première chose à faire est donc… d’étudier ses jambes ! Fines, galbées, musclées, bien en chair ? À chaque jambe ses collants : sans surprise, la version claire et celle avec des effets (imprimé, résille, pois, rayures) sont celles qui vont avoir tendance à épaissir la jambe. Pour affiner la silhouette et allonger la jambe, on mise donc plutôt sur le collant foncé et uni, semi-opaque et non brillant. On fait aussi attention à la taille que l’on choisit (souvent de 1 à 4) et, en cas d’hésitation, il vaut mieux prendre la plus grande.

Choisir ses collants selon son style

Pour bien choisir ses collants, on pense ensuite à les accorder à son style vestimentaire. Ainsi pour une allure classique, on assortit ses collants à la couleur de ses chaussures et à la texture de ses vêtements. Si vous voulez être plus originale, optez pour la couleur : il n’y a pas que le noir, le gris et le marron ! Pour un look sexy, on choisira des collants en voile, avec un effet dentelle ou un petit détail « clin d’œil » (comme un petit nœud au niveau de la cheville). Pour une fête, le collant à strass peut être une bonne option à condition que la petite robe joue la simplicité. Sinon, le collant à plumetis reste une valeur sûre.

Choisir ses collants pour leur matière

Il existe de nombreuses matières de collants. Le voile que l’on garde pour le printemps : très fins (et fragiles), les collants en voile ne garderont pas vos gambettes au chaud. Le lycra, surtout pour les leggings et les collants colorés. La laine pour tenir chaud en hiver, mais elle a tendance à alourdir la silhouette. La résille, à ne garder que pour certaines occasions festives. Le satin, chic et onéreux que l’on ne trouve que dans les magasins spécialisés. Et la mousse, de mauvaise qualité, ces collants risquent de vite boulocher. Attention à ne pas se tromper !

Choisir ses collants pour leurs deniers

La résistance d’un collant se calcule en deniers. Plus les deniers sont élevés, plus le collant est opaque et solide. De 10 à 15 deniers, les collants sont très fins et transparents. De 20 à 30 deniers, il s’agit de semi-opaques classiques, idéal pour le printemps. De 50 à 100 deniers, les collants sont totalement opaques, plus chauds et lavables en machine. Sachez que pour un collant qui aura une durée de vie d’au moins un an, on mise sur un chiffre supérieur à 20 deniers.

Le petit conseil en plus : chaque femme doit avoir dans son placard 5 paires de collants. Un collant noir et fin pour les tenues habillées, le même en couleur chair, un semi-opaque noir pour la journée, un en laine pour les journées très froides d’hiver et un collant fantaisie.