Recycler sa robe de mariée : la transformation

Il est possible de porter à nouveau sa robe de mariée après le jour J ! Il suffit d’être un peu douée de ses dix doigts (ou de faire appel aux mains expertes d’une couturière) : on supprime le jupon, on raccourcit un peu le bas, on retire les petits détails un peu trop connotés mariage (de la dentelle, des épaisseurs de tissu, des perles…), on ajoute une ceinture de couleur et on la dédramatise en l’associant à un perfecto noir. Vous voilà dotée d’une jolie robe de soirée que personne d’autre ne portera ! Certaines futures mariées anticipent même la transformation de leur robe en choisissant un haut et une jupe qui peuvent être séparés. Un haut en dentelle ou en soie peut facilement être porté au quotidien avec un jean, une jupe crayon ou un pantalon 7/8e. La jupe peut être plus difficilement mettable tous les jours, surtout si elle est blanche, mais avec une paire de sneakers et un gros pull en maille, tout est possible ! Surtout, ne tentez pas de teindre votre robe de mariée : les tissus utilisés supportent mal un changement de couleur.

Recycler sa robe de mariée : la vente

Budget serré, manque de place dans le dressing ou alors peu de sentimentalité… Les raisons sont nombreuses de vouloir vendre sa robe de mariée. On commence par la faire nettoyer bien évidemment et par reprendre les petits accros qu’il y aurait pu y avoir pendant la soirée. Essayez ensuite de la mettre sur les sites de vente en ligne (Ebay, Le Bon Coin, Gens de Confiance), les sites spécialisés dans les modèles de créateurs (Vide Dressing), les dépôts-vente (en ligne ou pas), les brocantes, les vides-grenier et armez-vous de patience : il ne sera pas évident de trouver une acheteuse qui aura à la fois les mêmes goûts et les mêmes mensurations que vous ! On vous conseille un prix de vente plus bas que votre prix d’achat, même si votre robe n’a jamais été portée : de 25 à 40% de réduction selon l’âge de la tenue.

Recycler sa robe de mariée : la location

Vous pouvez aussi choisir de mettre votre robe de mariée en location dans un depôt-vente ou un site en ligne : le principe est généralement le même. L’intéressée verse le prix de la location et remet un chèque de caution. Elle s’engage à rendre la robe propre (après un passage au pressing) et dans le même état : en cas de dommages causés à la robe, les retouches nécessaires sont facturées et si jamais il est impossible de la remettre en état, alors la caution est évidemment encaissée. Si vous êtes un peu nostalgique à l’idée que votre robe de mariée sera portée par d’autres que vous, pensez à toutes celles à qui vous allez permettre de porter une magnifique robe sans se ruiner !