Comment reconnaît-on la morphologie en V ? Appelée aussi pyramide inversée, elle se caractérise par un volume plus important sur le haut du corps – épaules larges et poitrines généreuses – que l’on va camoufler au profit d’une taille fine et de longues jambes.

Morphologie en V : ce que l’on choisit pour le haut

L’objectif pour toutes les morphologies en V, c’est de réussir à féminiser la silhouette. Il faut donc essayer de mettre en valeur ses atouts en cachant les défauts : on mise tout sur une taille de guêpe et une jolie poitrine pour éclipser les épaules trop imposantes. On choisit des hauts plutôt longs pour créer un équilibre et dans des matières fluides pour ne pas marquer la carrure. On opte pour des cols en V qui zoomeront sur la poitrine, des cols bateau ou ronds, des chemisiers cintrés, des vestes à basque (sans épaulettes !), des manteaux trapèzes. Si les couleurs sombres sont à privilégier pour affiner la silhouette, vous pouvez aussi oser les teintes plus flashy, mais toujours unies.

Morphologie en V : ce que l’on choisit pour le bas

Mettez vos jambes en valeur ! Jupe, robe, short, ce sont vos meilleurs alliés… Jupe courte ou mi-longue, trapèze, patineuse, plissée, drapée, boule : on n’a pas peur de créer du volume en bas. Pour les robes, on privilégie les matières fluides, les formes droites ou légèrement moulantes. La robe parfaite pour la morphologie en V ? Avec sa taille fine et son volume au niveau des hanches, on vote sans hésiter pour la robe patineuse. Côté pantalons, on préfère les modèles taille basse portés avec une ceinture et la coupe carotte qui souligne la finesse des jambes. Et n’hésitez pas à oser les imprimés et la couleur flashy !

Morphologie en V : ce que l’on évite

Le pire ennemi des morphologies en V est sans nul doute les épaulettes, les manches ballons et les tops à fines bretelles qui vont soit gonfler les épaules, soit les dévoiler un peu trop. On oublie aussi le col roulé et les vêtements à capuche, ainsi que les rayures horizontales et les imprimés à porter en haut.