Solution 1 : on ne lave pas son jean !

Les vrais puristes du denim préconisent de ne jamais, au grand jamais, laver leur jean. Même le PDG de Levi’s affirme qu’une bonne paire de jean n’a pas vraiment besoin d’être lavée, sauf à de rares occasions en cas de grosses taches par exemple. Et encore : un coup de brosse à dents ou d’éponge devrait suffire. La raison de cet avis bien tranché ? Ça abîmerait la toile et gâcherait inutilement de l’eau. Et la rengaine est la même si votre jean est brut : pour ces extrémistes du jean, il vaudrait mieux le porter un an sans le laver pour ne pas que l’indigo ne s’estompe de façon trop uniforme. Il faut que le jean vieillisse naturellement, que les traces sur la toile (les fameuses « moustaches ») apparaissent en fonction de vos mouvements pour obtenir un effet délavé unique.

Solution 2 : on ne lave son jean que 4 fois par an

Vous n’apportez pas un costume au pressing plusieurs fois par semaine ? Et bien, on devrait faire la même chose pour notre jean brut. Le styliste Tommy Hilfiger affirme que 3 à 4 lavages par an suffisent amplement pour éviter qu’il ne se délave trop rapidement ou rétrécisse. Il préconise même de le laver en le portant sous sa douche ! Limiter les lavages à 3 ou 4 fois par an respecterait mieux l’usure naturelle ainsi que « l’esthétique » des pigments. Et selon une étude canadienne, un jean porté 15 mois d’affilée sans lavage contiendrait autant de bactéries qu’un jean porté 2 semaines sans lavage.

Solution 3 : on lave son jean toutes les 4 utilisations

Avant de décider entre ne jamais laver votre jean, le laver quelques fois ou plus régulièrement, sachez tout de même qu’après une seule utilisation, il sera couvert de microbes : pour l’envers, des peaux mortes et du sébum, pour l’endroit, tout ce que votre jean a touché pendant la journée. Sans compter les odeurs qui l’accompagnent. Nous, on a déjà choisi notre camp ! On vous conseille donc de nettoyer votre jean en machine à froid toutes les 4-5 utilisations. L’entretien est le même, que votre jean soit noir, bleu ou gris et qu’il soit slim, bootcut ou droit : on le lave à l’envers, avec une lessive spéciale pour les vêtements foncés et on proscrit le sèche-linge. On évite toujours le repassage qui risque de faire apparaître des plis que vous ne pourrez pas faire disparaître. En revanche, un défroisseur vapeur pourra lui redonner un coup de frais et lui apporter de la tenue.