La définition de la Haute Couture

Quand on parle de Haute Couture, on pense au luxe, au savoir-faire, à l’exclusivité. Ce secteur de la mode qui regroupe les créateurs des grandes maisons de couture est une spécificité française qui n’existe même qu’à Paris. Ce sont des vêtements fabriqués sur-mesure – ce qui la différencie du prêt-à-porter où ils sont fabriqués en série – et présentés lors de défilés qui se déroulent deux fois par an, en janvier pour les défilés printemps-été et en juillet pour ceux automne-hiver.

L’histoire de la Haute Couture

C’est dans les années 1850 que naissent à Paris les premiers défilés grâce à un Britannique, Charles Frederic Worth. Installé dans la capitale pour ouvrir un salon de couture, il a l’idée de présenter ses créations en les faisant porter par des mannequins en chair et en os. C’est aussi lui qui fonde en 1868 la Chambre Syndicale de la Haute Couture Parisienne. En 1945, un décret gouvernemental met en place un label « haute couture », essentiellement pour contrer les rationnements économiques que subissait la mode dans ces années d’après-guerre. Mais ce label existe toujours aujourd’hui : c’est un gage de qualité qui permet de différencier les collections Haute Couture de celles de Prêt-à-porter. 

Les conditions de la Haute Couture

N’importe qui ne peut pas s’autoproclamer créateur de Haute Couture ! C’est une appellation protégée juridiquement par la Fédération française de Haute Couture qui impose donc un certain nombre de critères précis. Ne peuvent être considérées comme maison de couture, les marques de luxe qui réalisent des vêtements sur-mesure créés dans les propres ateliers de la maison, à la main, avec un personnel d’au moins 20 personnes par atelier et qui assurent deux défilés par an avec un nombre minimal de 25 modèles par collection. Chaque année, le ministère de l’Industrie défini un nombre de membres permanents – Dior, Chanel, Givenchy, Jean-Paul Gauthier, Alexis Mabille… – et de membres invités.

L’utilité de la Haute Couture

Les défilés de Haute Couture ont un tel retentissement dans la presse et sur les réseaux sociaux que, même s’ils ne s’adressent pas à tout le monde, ils font néanmoins rêver beaucoup de personnes. Ils permettent de mettre en avant le savoir-faire, les matières, l’expertise des ateliers et participent au rayonnement des marques à travers le monde. Les défilés permettent aux maisons de Haute Couture de commercialiser leurs gammes de prêt-à-porter, d’accessoires, de parfums… Enfin, la Haute Couture joue un rôle avant-gardiste en présentant les tendances de demain.