La démocratisation des baskets

Fini le temps où l’on réservait la paire de baskets au week-end ou à la séance de sport. La sneakers est devenue en quelques années un véritable objet de culte qui se porte aussi bien la journée que le soir, à la campagne qu’au bureau. À travers le sport, le rock ou la culture hip-hop, son identité streetwear n’a cessé d’inspirer stylistes et créateurs, comme avec la tendance « sport chic » qui revient inlassablement. La Stan Smith d’adidas, les New Balance, les éternelles All Star de Converse… On ne sait plus où donner de la tête ! Qu’elles soient blanches, pastel ou flashy, elles côtoient dans notre dressing nos boots préférées et finissent même par les remplacer pour un look décontracté, urbain et moderne. Au bureau aussi la basket bouscule le dress-code établi et s’impose en lieu et place des talons aiguilles, plus féminins certes, mais tellement peu confortables !

Looks à adopter pour porter des baskets au bureau

Si aujourd’hui le port de la basket au bureau n’est plus montré du doigt, on évite toutefois de tenter le diable (qui s’habille, lui, en Prada) si l’on travaille dans certains secteurs comme la banque, la finance ou le juridique où le tailleur est de rigueur. Pour les autres, on n’hésite pas ! On coordonne ses sneakers préférées – d’une propreté irréprochable, impeccablement lacée et d’un modèle plutôt classique – avec une jupe crayon, un pantalon tailleur, une jupe plissée, une petite robe noire… La basket permet de casser ce look trop strict ou trop sérieux. Vous pouvez même oser le mix baskets + jean brut, mais on vous conseille de les associer avec une chemise pour prévenir tout relâchement de style et éviter de tomber dans un look d’ado.

Looks à éviter pour porter des baskets au bureau

On commence par choisir ses baskets avec soin : on laisse au vestiaire la Air Max de Nike trop sportive et la Converse trop abîmée pour les week-end au profit d’une paire de Stan Smith immaculée, de New Balance coordonnées, de Superga en toile ou de adidas Gazelle noire ou pastel. Sobre et classe. On évite aussi les chaussures de running que l’on garde uniquement pour les activités sportives. Côté look, on bannit tout ce qui s’apparente – de près ou de loin – à l’univers du streetwear : non aux sweats à capuche, non aux survêtements, non aux pantalons larges, non à la casquette, non aux jeans déchirés.