Le CrossFit, kezako exactement ?

Né en Californie dans les années 70, le CrossFit est en plein essor en France depuis 2011. C’est un programme d’entraînement physique qui séduit autant les hommes que les femmes par sa nouveauté, sa variété de mouvements, ses résultats rapides. Le CrossFit mêle à la fois l’haltérophilie, la gym, le fitness et le travail cardio. On enchaîne squats, corde à sauter, poids à soulever, pompes sans temps mort. L’objectif : faire travailler toujours plusieurs muscles en même temps pour consommer un maximum d’énergie.

S’habiller pour le CrossFit : le haut

Il faut avant tout s’équiper avec des vêtements fonctionnels, prêts du corps pour ne pas être gêné dans les mouvements. Le premier achat : une brassière de sport. Compte tenu de l’intensité de l’entraînement, il est indispensable que la poitrine soit correctement maintenue. On ne lésine donc pas et on la choisit bien englobante, avec des bretelles larges et sans armatures pour éviter de se blesser. Vous pouvez choisir de pratiquer le CrossFit sans rien de plus en haut que la brassière ou d’ajouter un haut anti-transpirant et ajusté. Si vos sessions se déroulent au grand air, pensez au haut à manches longues et à un vêtement de rechange pour rester au chaud une fois l’entraînement terminé.

S’habiller pour le CrossFit : le bas

Pour les jambes, optez pour un short ou un corsaire que vous choisirez ajusté et bien stretch pour garder une grande liberté de mouvements. Si vous n’êtes pas très à l’aise avec les vêtements moulants, adoptez le legging de compression que vous pouvez porter sous un short plus large. Côté culotte, on évite bien évidemment le string pour plus de confort et on prend plutôt du coton (qui absorbe mieux la transpiration) et sans couture.

S’habiller pour le CrossFit : aux pieds

Le choix des chaussures est très important pour la pratique du CrossFit : on ne prend pas n’importe quelle paire de basket. L’idéal serait d’opter pour des chaussures qui offrent un bon amorti, de la souplesse tout en étant légères pour les exercices de corde à sauter, de pompes, de tractions. Et des chaussures plus rigides et stables pour l’haltérophilie et les soulèvements de poids. Ou alors on choisit un modèle hybride avec une semelle souple et un poids moyen qui permettra d’enchaîner les exercices sans changer de chaussures. Essayez aussi les modèles minimalistes (ceux très fins qui ressemblent à des gants avec les doigts séparés) : grâce à leur légèreté et leur souplesse, ils peuvent être un bon compromis, à condition de se donner du temps pour s’y habituer.