Comment s’habiller pour courir : les baskets

Bien choisir sa paire de baskets est primordial pour ne pas se blesser. Vous devez d’abord connaître votre type de foulée – universelle, pronatrice ou supinatrice – pour adapter la semelle à la position de votre pied sur le sol. Il faut ensuite ne pas se tromper sur la pointure pour éviter les frottements et les ampoules : il est souvent conseillé de prendre une taille au-dessus de votre pointure habituelle. Et opter pour une bonne semelle pour amortir les chocs de la course. Enfin, courir sur le macadam, en forêt ou sur un chemin ne nécessite pas les mêmes chaussures : il faut faire un choix !

Comment s’habiller pour courir : le haut

Au footing, quel que soit la température extérieure, l’intensité ou la durée de la course, votre niveau, le plus important est de maintenir sa température corporelle en gardant sa peau au sec et d’éviter les frottements. On choisit donc un t-shirt ou un débardeur qui soit respirant et isolant. À éviter : les vêtements en coton qui absorbent la transpiration et refroidissent la peau très rapidement. Contre la pluie, le froid, le vent, pensez à ajouter une couche protectrice qui va isoler le corps de la température extérieure tout en la laissant respirer.

Comment s’habiller pour courir : le bas

Cuissard, corsaire, jupe, legging… Le bas doit répondre aux mêmes exigences que le haut en termes de respiration et d’isolation. Il doit aussi éviter les frottements entre les cuisses : moins il y a de coutures, mieux c’est ! Si le short est agréable l’été parce que plus léger, ce n’est donc pas la meilleure solution. Quand il fait froid, optez pour un collant long de course. Court ou long, le bas doit être ajusté : il n’est pas question de le choisir trop large, au risque de voir le froid et le vent s’engouffrer dessous…

Comment s’habiller pour courir : les sous-vêtements

Ce sont les premiers contacts directs avec la peau : ils peuvent rapidement être source d’inconfort s’ils ne sont pas adaptés. On privilégie les culottes, boxers, strings avec des coutures non irritantes et composés de matières respirantes spécialement conçues pour la pratique sportive. Autre point primordial : protéger la poitrine. Les seins sont en effet soumis à de forts mouvements (verticaux et latéraux) durant le sport, et tout particulièrement en footing, que seul un soutien-gorge adapté peut limiter. Et l’on n’oublie pas les chaussettes : sans couture (ou avec des coutures plates) pour minimiser les risques d’ampoules. Préférez celles qui proposent des renforts en fonction des zones de frottements.